Horizon retraite

De plus en plus d'épargnants misent sur le nouveau PERIN

Le Plan d’épargne retraite individuel ou PERIN gagne progressivement en popularité. Ce plan, bien que bloqué jusqu’à l’âge de départ à la retraite, propose cependant des avantages et beaucoup plus de souplesse que les anciens contrats. Il représente un des sous-produits du plan d’épargne retraite PER lancé en octobre 2019. Notons que dès le début de l’année 2020, environ 60 000 plans individuels ont été souscrits.

À qui le PERIN est-il destiné ?

Tout épargnant souhaitant placer régulièrement une partie de ses revenus pour en profiter au moment de la retraite peut ouvrir un PERIN. C’est l’ancien Plan d’épargne retraite populaire PERP qui est repris à travers le PERIN, mais en étant assorti de nombreux atouts – que nous allons détailler plus loin.

Les travailleurs indépendants peuvent aussi souscrire à un PERIN, celui-ci étant une reprise du contrat Madelin avec également de nouvelles dispositions plus attractives.

Quelle est la raison de ce succès ?

Enregistrer, Tirelire, Argent

Réalisons un mini comparatif entre le PERIN, le PERP et le contrat Madelin afin de comprendre tous les avantages proposés par ce plan, ce qui en fait son succès. Ce sont en effet les points faibles de ces deux derniers contrats qui ont été corrigés.

Ci-après les points faibles du PERP et du contrat Madelin : ces produits d’épargne sont bloqués jusqu’à l’âge de la retraite et le capital constitué est essentiellement converti en rentes à terme. L’épargnant pourra cependant demander une sortie en capital mais uniquement à hauteur de 20% ou s’il souhaite acquérir sa résidence principale.

il doit alors être un primo-accédant.

Avec le nouveau PERIN, fini ces contraintes rigides ! Bien qu’il soit lui aussi bloqué jusqu’au départ à la retraite du souscripteur, ce dernier pourra cependant jouir à 100% de son capital à terme s’il le désire. Il pourra aussi opter pour la formule mixte capital-rentes. Ou, bien entendu, pour la sortie rentes à 100% qui est d’ailleurs la finalité initialement prévue par le PERIN. Par ailleurs, si l’épargnant souhaite se procurer son logement principal, il n’est plus contraint d’attendre l’échéance règlementaire c’est-à-dire l’âge de départ à la retraite. Il pourra retirer son épargne à tout moment dans ce cas.

Côté fiscalité, les deux anciens contrats proposent la déductibilité des versements des revenus imposables de l’épargnant. Le nouveau PERIN en revanche est ouvert à deux options :

  • opter pour la déductibilité en phase d’épargne et être fiscalisé en cas de sortie en capital
  • ou l’inverse : ne pas déduire ses versements de ses revenus imposables pendant la phase d’épargne et défiscaliser au moment de la sortie en capital

Une simulation est donc recommandée après avoir défini ses objectifs à l’avance dans la mesure du possible (c’est-à-dire concernant la décision d’une sortie en rentes ou en capital, sachant néanmoins que le PERIN est un produit à souscrire sur le très long terme et que les accidents de la vie ne sont pas à écarter).

Un des autres points forts du PERIN est également la possibilité de le transférer dans un autre sous-produit du PER, en fonction de l’évolution de sa situation familiale et ce, sans frais ! Le contrat doit être âgé de 5 ans au moins afin de profiter de cet avantage détaxé. Inutile donc d’ouvrir de nombreux produits d’épargne à la fois, un seul suffit et il s’agit bien entendu du nouveau PER qui doit son succès à sa portabilité entre autres.

Notons que le PERIN garde aussi les avantages du PERP et du contrat Madelin. Par exemple, la sortie anticipée en capital par rapport aux aléas de la vie – 5 conditions d’éligibilité à cette sortie anticipée ont été définies par la loi.